mardi 19 février 2008

*Dis, comment tu fabriques l'eau? ( DocumentaConte)


*Dis, comment tu fabriques l'eau? (DocumentaConte)

Lorsque je regarde par une fenêtre, je suis capable de partir dans un beau souvenir ou un pays que j’ai visité et que j’aime. C’est ce qui m’arrive, en ce moment, avec vous. Il me souvient d’une époque à laquelle une toute petite fille de votre âge, quatre ans ou peut-être cinq, me rendait régulièrement visite, alors que je jardinais. Lucie,c’était son nom, aimait mon jardin. Elle me répétait presque à chaque fois: « Il est beau ton jardin! - Qu’est-ce que tu trouves beau? lui demandais-je invariablement. - Il est vert. Très vert. Avec plein de verts. Quand je saurai compter, je compterai tous les verts différents qui décorent ton jardin. Et quand je saurai peindre, je ferai un grand tableau. Dessus, je poserai ton jardin. Si un jour, je dois partir, je l’emporterai avec moi. Je l’aurai toujours avec moi, ton beau jardin. - Tu es gentille. Merci de ton compliment...
... Elle m’amusait cette petite...
... Un jour, elle vînt me voir après la classe. J’étais en train d’arroser . Je l’observais du coin de l’œil car son silence inhabituel m’intriguait. Son doux regard brun était accroché à la pomme, d’où coulait une pluie fine qui se répandait aux pieds des rosiers que j’avais pris soin de tailler avec l’arrivée de Lucie...
...Lucie le regard toujours attaché à l’eau qui s’écoulait de plus en plus lentement de la pomme, semblait perplexe. Je dus m’absenter quelques instants pour remplir mon arrosoir. Lorsque je revins, l’enfant resta encore un moment à m’observer puis rompit le silence inhabituel entre nous en me demandant tout de go: - Comment tu la fabriques l’eau? J’étais habituée à l’extravagance des propos de Lucie et je rentrais souvent dans son jeu qui me divertissait et me rafraîchissait d’autant que la petite était vive d’esprit et captivante...
... Craignant que je n’ai point compris son interrogation , elle la renouvela: - L’eau, comment tu la fabriques? ...

Aucun commentaire: